Exercice TCC | Explorer son vécu de l’anxiété

Cette fiche PDF est un exercice d’exploration de son vécu de l’anxiété à réaliser en début de prise en charge cognitive et comportementale (TCC). L’objectif de cet exercice est de mieux comprendre son anxiété. C’est un exercice complémentaire à la psychoéducation sur l’anxiété. Tout le monde ressent de l’anxiété de temps à autre. Ceci est non seulement normal mais également utile. L’anxiété nous empêche de conduire trop vite (par peur de l’accident), elle nous motive à aller travailler les jours où l’on n’en a pas envie (par peur du licenciement, de ne pas subvenir à ses besoins, etc.). Dans certains cas, l’anxiété peut être invalidante en raison de l’évitement des déclencheurs et des symptômes physiques, émotionnels et cognitifs inconfortables. Parfois, il paraît difficile de comprendre son anxiété.

comprendre son anxiété pdf

Cet exercice vise à explorer et comprendre son vécu de l’anxiété: qu’est-ce qui la déclenche, quels sont les symptômes ressentis, quelles sont les pensées qui me traversent, comment est-ce que je réagis. Cet exercice est utile dans les débuts de prise en charge psychothérapeutique en TCC, en complément de la psychoéducation sur l’anxiété (définition, symptômes et prise en charge en TCC) et sur le cercle vicieux de l’anxiété. Alors que les fiches de psychoéducation expliquent ce qu’est l’anxiété, comment elle se manifeste et comment elle fonctionne en général, l’exercice ci-contre permet d’explorer et de comprendre son propre vécu de l’anxiété.

Cette fiche peut être substituée par la fiche d’exploration de son anxiété sociale si l’anxiété porte principalement sur le regard et le jugement d’autrui.

Comprendre son anxiété : les questions à se poser

Comprendre son anxiété implique d’explorer en profondeur les nuances de ses pensées, émotions et comportements en réponse aux situations stressantes. Tout d’abord, il est essentiel de se poser des questions sur les pensées automatiques qui émergent pendant des moments d’anxiété. Identifier les schémas de pensée négatifs et déformés permet de déconstruire les mécanismes sous-jacents de l’anxiété (cf. liste des distorsions cognitives). Ensuite, il est crucial d’examiner les émotions associées à ces pensées pour comprendre comment elles influent sur le bien-être émotionnel. Se questionner sur la fréquence et l’intensité des réactions émotionnelles peut éclairer les déclencheurs émotionnels spécifiques. Enfin, se poser des questions sur les comportements d’évitement ou de sécurité adoptés face à l’anxiété offre un aperçu des stratégies d’adaptation employées. En analysant ces éléments, documentés par exemple dans le tableau des colonnes de Beck, on peut commencer à déconstruire le cercle vicieux de l’anxiété et à développer des stratégies plus adaptatives pour faire face aux défis quotidiens.