TCC | L’échelle d’exposition progressive : trame à remplir

L’échelle d’exposition progressive est un outil de la TCC (thérapie cognitivo-comportementale) utile à la prise en charge de l’anxiété,  notamment des comportements d’évitement. Cette approche est adaptée à une large gamme de troubles, tels que le trouble obsessionnel-compulsif, le trouble panique, le trouble d’anxiété sociale et les phobies spécifiques. Cette fiche PDF de 2 pages consiste en une trame de “l’échelle des peurs” à remplir avec les peurs et leur évaluation [page 1], et en une trame d’échelle d’exposition progressive, correspondant à une hiérarchie des peurs, en vue d’un travail d’exposition progressive [page 2].

TCC_Echelle d'exposition progresssive pdf

L’échelle d’exposition progressive est utile en thérapie, aussi bien lors de la phase de psychoéducation que lors du travail de préparation à l’exposition. 

L’objectif est de commencer par créer avec le patient une liste de situations générant de l’anxiété et d’évaluer le degré d’anxiété qu’elles provoqueraient dans la vie réelle. Une échelle de 0 à 100 est utilisée pour évaluer le degré d’anxiété, où 0 équivaut à aucune anxiété et 100 équivaut à la pire anxiété possible.

Ensuite, créez l’échelle d’exposition progressive en hiérarchisant les situations anxiogènes dans un second tableau, en commençant en bas de l’échelle par les situations qui génèrent le moins d’anxiété et en terminant en haut de l’échelle par celles qui en génèrent le plus.

L’échelle d’exposition progressive n’est pas un document « rigide », elle peut évoluer au fils du temps. Assurez-vous qu’elle inclut une grande diversité de situations associées à des niveaux de stress variés (de faible à fort).

Tout au long du travail de préparation et d’exposition, le thérapeute soutient le patient alors qu’ils affronte lentement les situations redoutées, en commençant par le scénario le moins anxiogène et en finissant par le scénario le plus anxiogène. Les expositions peuvent être en personne (in vivo) ou en par imagination (in sensu) lorsque la confrontation dans la vie réelle est difficile ou déconseillée. Chacune des expositions est ensuite documentée dans le tableau de suivi des expositions progressives. Le document créer une échelle d’exposition progressive est un support additionnel à disposition du professionnel et du patient en vue d’un travail d’exposition progressive.