Anxiété sociale | Critères du DSM-5

Anxiété sociale critères DSM 5 pdf

Cette fiche pdf présente les critères de l’anxiété sociale selon le DSM-5. L’anxiété sociale, ou phobie sociale, est un trouble anxieux caractérisé par une peur intense et persistante des situations sociales ou de performance, où la personne craint d’être observée, jugée négativement, ou embarrassée. Les individus présentant une anxiété sociale peuvent ressentir une anxiété importante dans des contextes tels que parler en public, rencontrer de nouvelles personnes, participer à des réunions, ou même manger ou boire en public.

Les symptômes de l’anxiété sociale peuvent inclure une forte anxiété anticipatoire avant l’événement social, une crainte intense pendant la situation redoutée, des sensations physiques telles que des rougeurs, des tremblements, des sueurs, des nausées, une accélération du rythme cardiaque, ainsi que des pensées négatives et des préoccupations excessives liées à la performance sociale.

Anxiété sociale : exemple

Emilie, une jeune femme de 25 ans qui vit avec un trouble d’anxiété sociale. Elle travaille dans un bureau et a récemment remarqué que ses inquiétudes sociales interfèrent avec sa vie professionnelle et personnelle.

Emilie ressent une anxiété intense avant les réunions au travail, craignant d’être jugée par ses collègues. Elle évite souvent de contribuer à la discussion par peur de dire quelque chose de mal ou d’être critiquée. Cette anxiété sociale a également eu des répercussions sur son réseau social, car elle évite les invitations à des événements sociaux, redoutant d’être le centre de l’attention ou de ne pas être à la hauteur des attentes des autres.

Lorsqu’elle est confrontée à des situations sociales, Emilie ressent une tension physique importante, accompagnée de rougeurs au visage, de sueurs abondantes et de tremblements légers. Ces symptômes physiques s’ajoutent à son anxiété mentale, créant un cercle vicieux qui renforce ses craintes sociales.

Emilie passe beaucoup de temps après des interactions sociales à rejouer mentalement les conversations, s’inquiétant de la façon dont elle a été perçue et regrettant souvent des éléments mineurs de son comportement. Cette autocritique constante contribue à maintenir son anxiété sociale à un niveau élevé.

Ces symptômes ont conduit Emilie à éviter activement des situations sociales potentiellement stressantes, ce qui a eu un impact sur son bien-être émotionnel global et ses opportunités professionnelles. 

Poser un diagnostic d'anxiété sociale

Il est important de noter que le diagnostic des troubles mentaux, y compris l’anxiété sociale, doit être effectué par des professionnels de la santé mentale qualifiés. Si vous ou quelqu’un que vous connaissez manifestez des symptômes d’anxiété sociale, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé mentale pour un diagnostic approprié et des conseils sur la prise en charge.